Antoinette Goubau

Antoinette Goubau

Psychologue, hippothérapeute, praticienne de MLC (méthode de Libération des Cuirasses), énergéticienne, en plus de ces formations, elle s'est formée à l'école de la vie et des chevaux et a fondé Sagi-Terre ...

J'ai rencontré le cheval pour la première fois alors que j'avais 5 ans et il ne m'a plus jamais quitté. Une véritable passion était née ce jour là. Il m'a aidé à traverser toute mon adolescence en chevauchant des heures durant sur son dos à travers la foret de Meerdaal entre Nethen et Leuven. J'aimais être avec lui et était prête à braver tous les obstacles pour renifler son odeur et glisser mes doigts près de ces naseaux, là où c'est si doux. J'ai suivi des études de psychologie à l'UCL et alors que je tentais de prendre un peu de distance avec le monde équin pour découvrir d'autres choses, il m'a très vite rattrapé lors du choix des stages. J'ai opté pour un stage d'un an à la Ferme Équestre de Louvain la Neuve, en hippothérapie. Ce fût une véritable révolution tant dans la façon de rencontrer le cheval et de le voir à l’œuvre dans son travail d'accompagnant de la personne fragilisée que dans mes propres « œillères » par lesquelles je percevait le monde. C'est précisément à ce moment, alors que je quittais doucement l'adolescence pour découvrir l'adulte que j'étais que mon corps m'as entraîné dans une nouvelle initiation. Une fatigue énorme et chronique s'est abattue sur moi accompagnée de vertiges et autres symptômes peu sympathiques pour la jeune femme hyperactive que j'étais. Un réel gouffre. Il m'a fallut des années de cheminement sur les sentiers escarpés de mon monde intérieur pour apprendre ce à quoi ce corps m'invitait. Merci à lui ! C'est sur ce chemin que j'ai rencontré les différents outils que je pratique aujourd'hui. La mlc ou méthode de Libération des cuirasses m'accompagne comme une précieuse compagne de route. Mon goût pour le partage m'a fait partager ces découvertes au fur et à mesure lors d'ateliers, de séances individuelles et d'échanges divers. Mon corps m'a raconté comment j'avais enfermé ma sensibilité pour me protéger et au fur et à mesure du chemin cette sensibilité s'est déployée et à vrai dire je ne savais trop quoi en faire. C'est une formation en harmonisation énergétique ainsi que plusieurs rencontres marquantes sur mon chemin qui m'ont aidé à faire de cette hypersensibilité un outil au service de mon travail et au service de l'accompagnement des autres. Et ce chemin continue encore aujourd'hui. Après 7 années de travail en hippothérapie à la Ferme Équestre de Louvain la Neuve, un nouveau tournant s'est présenté. J'avais soif d'indépendance, de découvertes toujours plus loin dans ces domaines de l'humain, de l'énergétique, de la nature, de l'animal, ... et j'ai décidé de suivre cet appel. J'ai travaillé deux ans en tant qu'indépendante, toujours dans l'accompagnement des personnes par la relation au cheval dans un magnifique endroit qui me permettait de travailler avec des chevaux en prairie, dans des grands espaces. Ma soif de nature sauvage, d'authenticité, de liberté ne semblaient toujours pas pouvoir s'épanouir pleinement et j'ai décidé de suivre mon cœur nomade pour vivre plus pleinement mon lien à la nature et rencontrer d’autres cultures. Aujourd’hui mes pas m’ont ramenés en Belgique depuis déjà 4 ans. Je suis nouvellement maman d'une petite fille, étape grandement initiatique pour moi. Nous vivons dans une jolie ferme où je suis gardienne d’un petit troupeau de 5 chevaux dans le Brabant Wallon. Ils m’accompagnent dans mon travail de thérapeute, d'accompagnatrice d'enfants et m’initient à la vie de façon surprenante quotidiennement. L'émerveillement que j'ai pour la rencontre entre les humains et les chevaux est sans cesse renouvelé par tous ces instants de grâce et de beauté qui se vivent sous mes yeux. C'est riche de tout ce cheminement et dans la simplicité de ce que je suis devenue aujourd'hui que j'aime partager des moments sous forme d'ateliers, de stages, de rencontres individuelles, ... J'aime observer et vivre dans ce lieu avec ses chevaux et ses habitants, avec toutes les personnes qui y passent plus ou moins longtemps, j'aime conduire ce navire si vivant, si subtile et en même temps si simple. Tout y est, il n'y a plus qu'à y goûter, à recevoir, à vivre.